La cosmétique naturelle surfe sur la vague du succès, représentant environ 10% de l’ensemble du marché des cosmétiques. Le marché de la cosmétique naturelle s’est développé largement sur la base d’un idéalisme opposé aux orientations de la grande industrie, avec beaucoup de petites entreprises axées le commerce équitable et hostiles aux expérimentations animales. Mais la croissance continue de cette niche a inexorablement fini par attirer l’attention des grands acteurs industriels. Avec l’acquisition de Logocos par L’Oréal, la vague s’est transformée en tsunami puis en tremblement de terre : l’ensemble de l’industrie cosmétique conventionnelle prend désormais la mesure du phénomène. 

Quelles sont les tendances actuelles dans le domaine de la cosmétique naturelle ?

 

La protection solaire 2.0

La cosmétique naturelle renouvelle les écrans solaires. De nombreux acteurs de l’industrie réinventent actuellement ce produit, notamment en privilégiant des nanoparticules d’oxyde de zinc pour réduire l’effet blanchissant. 

Synergy Factory

We create on-demand multicorporate & multiexpertise task forces for innovation & Intelligence.

 

Le shampoing sans eau

Les shampoings secs ont d’abord servis en cas d’urgence capillaire. Mais depuis quelques années, la cosmétique naturelle explore les shampoings solides ou en poudre. Ce format possède en outre l’avantage de réduire fortement les besoins d’emballage du produit. 

 

Recharger SVP

Les systèmes de recharge se généralisent dans le secteur de la cosmétique naturelle. Le principe de base est d’employer des bidons rechargeables pour réduire l’utilisation des plastiques. Mais des solutions plus sophistiquées apparaissent, visant à augmenter la réutilisabilité et réduire le gaspillage. Cette problématique pose des défis technologiques certains, en raison notamment du refus d’utiliser des conservateurs artificiels. Un rouge à lèvre dans un tube en bois peut engendrer des problèmes d’hygiène fâcheux. 

 

Des composantes recyclables

Au sein de la cosmétique naturelle, les tubes et les bouteilles comportent de plus en plus de matériaux recyclables. Cette tendance lourde au sein de l’industrie est issue d’une demande de la part des consommateurs. 

 

Une philosophie d’ensemble : le Zero Waste

La cosmétique naturelle accorde une grande importance à la qualité des ingrédients. La montée en puissance de la conscience écologique des consommateurs conduit désormais à mettre en avant l’impact écologique des produits. Zero Waste signifie zéro déchet — un idéal que personne ne parvient à atteindre au sein de l’industrie cosmétique. Pour la cosmétique naturelle, il s’agit de minimiser l’impact environnemental des matériaux utilisés. Les bonnes idées viennent ici souvent des petites marques créatives. 

 

Conclusion

Cosmétique naturelle, cela ne signifie pas cosmétique low tech. Au contraire, la satisfaction d’exigences environnementales nouvelles tout en conservant des produits de beauté performants ouvre un champ de défis technologiques croissant. Ceci est d’autant plus vrai que les consommateurs de cosmétique naturelle se montrent particulièrement vigilants et organisés face aux produits proposés par les grandes entreprises industrielles de cosmétiques. Il devient pour elles de plus en plus difficile et risqué de faire du greenwashing…