COMATCH est une startup créée en Allemagne en 2014. Elle est emblématique de cette nouvelle génération de plateformes de talent à la demande que nous évoquions il y a peu dans ce blog. La spécialité de COMATCH réside dans le conseil en management, un marché en plein développement en France et ailleurs. Petit tour de visite comparative.

Une startup implantée dans le troisième segment de la pyramide du talent à la demande

La grille d’analyse de la pyramide du talent à la demande repose sur une distinction entre trois grandes catégories de talents. Au premier étage, les talents peu qualifiés que les plateformes ont pour fonction de trier afin de déterminer ceux qui sont les plus performants. Uber tombe dans cette catégorie. Au second étage, les talents qualifiés, voire hautement qualifiés, dont les livrables obéissent à des standards aisés à évaluer par le client final. C’est, par exemple, le cas de la plateforme de compétitions d’algorithmes Kaggle. Enfin, au troisième étage, les talents très qualifiés dans des contextes de demandes n’obéissant pas à des standards directement évaluables par les clients finaux. C’est la catégorie à laquelle appartient Presans. Mais aussi COMATCH. En effet, plus l’apport d’un consultant en management est stratégique, plus il est difficile à évaluer autrement que sur la durée.

COMATCH a développé ses propres outils technologiques pour gérer un pool de plus de 6000 consultants couvrant toutes les expertises fonctionnelles et toutes les industries partout en Europe. Ces outils sont conçus pour faciliter le matching automatisé entre consultants et projets clients. Jusque-là, les choses se passent de manière assez similaire à Presans.

Les besoins auxquels répondent les consultants présents sur la plateforme COMATCH connaissent les évolutions suivantes :

  • Augmentation des besoins à composante digitale : transformation digitale, dernières évolutions technologiques touchant à l’entreprise : blockchain, IA, RGPD, big data.
  • Les entreprises sont à la recherche de plus de flexibilité et de ressources externes.
  • Le sujet des start-ups est également très actuel. Les entreprises sont en plus en demande de prestation de conseil pour adopter l’ « approche start-up » en termes d’innovation et d’agilité. Mais elles souhaitent également être accompagnées pour améliorer la manière d’interagir avec les start-ups.

Les spécificités d’une plateforme de conseil en management

Presans et COMATCH divergent actuellement dans leur approche des relations avec les experts, d’une part, et dans la stratégie de développement du business, d’autre part.

Le métier de consultant en management indépendant possède une consistance propre assez forte, contrairement aux experts technologiques qui possèdent typiquement déjà une affiliation organisationnelle première. Le consultant indépendant qui travaille sur une mission via COMATCH exerce son métier principal. L’expert technologique engagé via Presans apporte son expertise à des projets situés à côté de ses activités principales.

Ce point entraîne des approches différentes en matière de qualification des talents. Là où Presans chasse les bons experts là où ils se trouvent en commençant par s’appuyer sur des publications scientifiques ou autres, COMATCH s’appuie sur un pool constitué au fil d’entretiens d’évaluation visant à sélectionner des profils adaptés, en privilégiant les profils issus de grands cabinets.

 En termes de relation clients, COMATCH travaille avec les niveaux de décision les plus élevés, sans restreindre sa clientèle aux grandes entreprises. Les entreprises de taille moyennes, voire petites, sont elles aussi consommatrices de conseil en management.

 La start-up appuie son développement sur les tendances suivantes :

 Augmentation du marché du conseil en France : selon les chiffres de Consult’in France, le marché a connu en 2017 une progression de 10,5% pour un chiffre d’affaires global de 6,5 milliards d’euros. On y découvre aussi que « pour la seconde année consécutive, la croissance française est même supérieure à celle de l’Allemagne (8,5 % en 2017) » et que « cette prospérité du marché est, comme l’an dernier, portée par l’élan du digital, qui représente 29,4 % des missions réalisées par les cabinets en 2017. » L’étude indique que le secteur prévoit de recruter 11.500 personnes en 2018.

       Le statut de travailleur indépendant séduit de plus en plus. L’étude « l’ADN de d’un consultant indépendant » menée par COMATCH en 2017 auprès de ses consultants, dévoile qu’ils le sont par choix (91% d’entre eux sont plus heureux qu’avant de devenir indépendant). Une étude IPSOS indique par ailleurs qu’un Français sur deux (49%) est concerné ou intéressé par une activité professionnelle indépendante.

       Dans la vision de l’avenir du travail portée par COMATCH, chaque domaine nécessitera des spécialistes et presque tout le monde sera un spécialiste. Par conséquent, une entreprise désireuse d’innover, de se développer, de vendre et de se promouvoir elle-même ne pourra pas recruter tous les experts dont elle aura besoin. Au contraire, les entreprises devront se concentrer sur leur savoir-faire spécifique et processus stratégiques et externaliser le reste.

Conclusion : l’ambition de donner accès à l’organisation-éclair

 Dans un monde où les entreprises rêvent de pouvoir se réorganiser en un éclair autour de nouveaux projets, des entreprises comme COMATCH ou Presans ont la possibilité de jouer un rôle clé.

Expertise you need. Fellows you can trust

The Conciergerie platform sets up your call appointment with a Presans-vetted international expert within few days