La rencontre Optic Talks : Révolution technologique, vers quelle société?, organisée par le réseau international d’étude et d’innovation OPTIC, qui affirme « fonder ses travaux sur une anthropologie explicitement chrétienne », a eu lieu le lundi 22 janvier au Collège des Bernardins à Paris.

Cette rencontre a permis de réunir des intervenants prestigieux :

James Manyika – Directeur et Chairman, McKinsey Global Institute
Ruth Porat – Directrice financière de Google & Alphabet
Reid Hoffman – co-fondateur de Linkedin, Open AI
Maurice Lévy – Président du conseil de surveillance, Publicis Groupe
Nozha Boujemaa – Directrice de recherche à l’INRIA, Directrice de DATAIA Institute – Data Sciences, Intelligence & Society, INRIA & Université Paris-Saclay
Adrian Pabst – Professeur en science politique, Université du Kent
Laurence Devillers – Professeur d’informatique à l’Université Paris-Sorbonne IV – LIMSI-CNRS
Cédric Villani – Député, Mathématicien, en charge de la Mission Villani sur l’Intelligence Artificielle

Agathe Bousquet, présidente du Groupe Publicis France, et Fr. Eric Salobir O.P., président d’OPTIC ont présenté et animé cet événement.

Un replay est disponible :

https://youtu.be/BU5EPUf7CgU

Vers 55:40:00, Maurice Lévy pose la question suivante :

« En tant que Français, quand je m’intéresse à mon pays, on voir qu’il y a énormément d’efforts qui sont déployés par les gouvernements successifs afin de prendre part à ces révolutions. Mais ce que je vois, c’est que les grandes plateformes aujourd’hui sont aux États-Unis ou en Chine, et que nous avons du mal à faire partie des gens qui sont à la pointe de ces évolutions. Que pourrions-nous faire que nous ne faisons pas encore, qui pourrait vous pousser vous à investir massivement en France, par exemple, ou qui pourrait vous effrayer vue le rythme effrayé de notre évolution [rires]. »

Ruth Porat considère que la stratégie française doit se baser sur l’éducation, et rappelle que les investissements de Google en France sont croissants.

Reid Hoffman pense qu’il existe un immense talent technologique en France. Il rappelle que Jean-Luc Vaillant, l’un des co-fondateurs de LinkedIn est un expatrié français. Il ajoute Macron a franchi des pas importants dans la bonne direction pour attirer les entreprises en France. Selon lui, il importe avant tout de créer un environnement propice à des essais réalisés par de petites organisations.

From decision to action

The Conciergerie helps you engage on demand top level experts for industrial innovation