[lire l’article complet publié sur Harvard Business Review France]

Jean Botti, CTO d’Airbus Group nous a confié en souriant qu’il rêvait d’«une application smartphone qui produise la synthèse et l’analyse de tout ce que savent les meilleurs experts d’un domaine ; la somme de toutes les connaissances dans un cerveau». A l’instar de Uber ou de Airbnb, qui rendent disponibles en réseau puis valorisent des actifs matériels sous-utilisés, peut-on imaginer valoriser un actif immatériel tel que le savoir, l’expertise ou encore le savoir-faire? Sommes-nous à l’aube d’une Uberisation de l’intelligence ?

Nous avons interviewé plusieurs dizaines de patrons de l’innovation, de la R&D, de la stratégie, du marketing de grands groupes pour notre dernier livre « Innovation Intelligence ». Le verdict est sans équivoque : l’innovation passe par la mise en relation cognitive d’une multitude de domaines de connaissance très distants, et cela de plus en plus vite. A l’ère du numérique, l’accès au meilleur état du savoir et aux meilleurs talents n’a jamais été si aisé. La difficulté est dans la profusion et la nécessité d’analyse et d’interprétation. Chercher toujours plus vite la fameuse aiguille dans des bottes de foin toujours plus grandes, nombreuses et compactes. L’intelligence est critique. Alain Dufossé, patron de l’innovation de Pernod Ricard, nous l’a rappelé : «Garbage in – Gabage out!» Les meilleurs processus de créativité et de gestion de l’innovation ne donneront rien de bon si la matière première, l’intelligence, n’est pas de bonne qualité.

Nous utilisons le terme «intelligence» selon son acceptation anglo-saxonne : l’ensemble des activités qui rassemblent, analysent et recoupent un large spectre d’informations d’une multitude de sources pour en tirer des (r)enseignements en vue d’une décision stratégique ou d’une action opérationnelle.

Synergy Factory

We create on-demand multicorporate & multiexpertise task forces for innovation & Intelligence.

L’intelligence constitue le fuel de l’innovation. Elle a toujours été une activité essentielle de l’entreprise, mais elle s’exerce aujourd’hui dans un contexte de plus en plus complexe, pour trois raisons :

[lire l’article complet publié sur Harvard Business Review France]

 

Albert Meige, CEO & Enchanteur, Presans.

 

***
*

 

This article is extracted from one of the numerous case studies published in the book : Innovation Intelligence. Commoditization. Digitalization. Acceleration. Major Pressure on Innovation Drivers.

In this book, the authors provide an up-to-date overview of recent, disruptive trends that induce changes in the way large companies deal with innovation. Special attention is given to the impact of the digital wave. The book was written after approximately 40 interviews with the Chief Technology Officers and Chief Innovation Officers of large international companies such as Airbus Group, Danone, TOTAL, and Faurecia, among others.